Follow on WordPress.com

Les règles à connaître sur le pourboire quand vous voyagez…

 

 

Laisser un pourboire peut être déroutant car les règles changent d’un pays à l’autre. Alors qu’il est impoli d’en laisser dans certaines contrées, il est très mal vu de ne pas en laisser dans d’autres. Voici quelques petites astuces pour s’y reconnaître.

Ayez toujours de l’argent en devises locales, pour le pourboire

Être un voyageur organisé, c’est avoir sur soi assez d’argent local pour faire face à toute dépense, prévue ou imprévue. Il est important de pouvoir payer les pourboires en monnaie locale parce que changer des devises étrangères coûte cher aux locaux. En plus certains ne les acceptent pas et il est aussi souvent impossible d’ajouter un pourboire lorsqu’on paie avec une carte de crédit.

Quand ne pas laisser de pourboire

Tout d’abord, renseignes toi bien sur ta destination. Dans certains pays comme le Japon, la Chine, la Corée du Sud, le personnel peut être offensé de se voir offrir un pourboire. L’excellence du service fait là-bas partie intégrante de la culture.

Si tu laisses un pourboire au personnel d’un Ryokan japonais, à un chauffeur de taxi ou à un guide touristique, par exemple, assure-toi de placer les billets dans une carte ou une enveloppe. Ensuite tu lui remets celle-ci en joignant les deux mains et en inclinant la tête.

Demandes toujours: «Puis-je vous donner un pourboire en guise d’appréciation pour votre service?» tout en regardant vers le sol plutôt qu’en le tendant directement.

Fais preuve d’humilité et n’insistes pas si la personne refuse. Même au Canada, il est parfois difficile de savoir quand donner un pourboire et quand ne pas le faire.

En Polynésie française, les pourboires sont presque perçus comme une impolitesse parce qu’ils indiquent que la personne qui le reçoit occupe un statut inférieur. Même si tu as reçu un excellent service, le pourboire est mal vu.

En cas de doute, abstiens toi car il vaut mieux passer pour un radin plutôt que d’offenser son interlocuteur.

Ne laissez un pourboire que pour un service rendu

En Inde, par exemple, assure-toi d’avoir reçu un service en échange d’un pourboire.

Certains mendiants demandent l’aumône, mais leur donner de l’argent envoie un mauvais message. Comme c’est un pays extrêmement pauvre, essaies de leur acheter quelque chose ou de les embaucher pour faire un petit boulot.

Si tu distribues de l’argent par bonté d’âme tu vas vite te retrouver avec une multitude de mendiants autour de toi et cela va tourner au cauchemar.

Vérifiez sa facture avant de laisser un pourboire

Au Royaume-Uni (Angleterre, Irlande, Écosse et Pays de Galles), au Chili, au Brésil, au Portugal, en France et dans de nombreux autres pays, les restaurants, hôtels et autres établissements ajoutent déjà pour la plupart des frais de service.

Une exception à Dubaï, où les frais de service supplémentaires reviennent généralement au propriétaire plutôt qu’au serveur.

Assure-toi alors de donner un pourboire supplémentaire à ton serveur.

Petite précision concernant le Brésil, bien que les pourboires ne soient pas vraiment nécessaires, ils sont tout de même souhaitables en raison des salaires très modestes du personnel sur place.

En général, les gens qui travaillent dans les lieux touristiques se sont habitués à ce que les touristes laissent un peu d’argent.

Quand peut-on laisser davantage 

En Islande comme dans bien des pays d’Europe, le pourboire n’est pas exigé dans la plupart des cas.

Les restaurants vont souvent inclure des frais de service de 10% sur l’addition, ce qui te dispense de laisser un pourboire. Mais tu peux très bien laisser 15% si tu as reçu un service exceptionnel.

Les chauffeurs de taxi, les coiffeurs et les guides touristiques ajoutent à leur facture un montant qui couvre les frais de service.

Il n’est pas toujours nécessaire de laisser du pourboire à Londres, mais la pratique gagne du terrain. Il est d’usage de laisser de 10 à 15 % de la facture au restaurant. Attention, certains restaurants ajoutent des frais de service, habituellement de 12,5 %. Vérifies ta facture avant de donner un pourboire, si les frais de service sont inclus dans le total, tu n’as pas besoin de laisser un pourboire, sauf si tu veux gratifier ton serveur d’un petit bonus.

Si tu prends un taxi, il est d’usage de laisser un pourboire de 10 à 15 %. Si tu as fait une longue course et que le chauffeur de taxi t’a été très utile (par exemple en t’aidant pour tes bagages), tu peux donner un pourboire supplémentaire.

La plupart des gens arrondissent simplement le prix de la course à la livre sterling et disent au chauffeur de garder la monnaie.

Dans quels cas les pourboires sont les bienvenus

En Afrique du Sud, je t’encourage à laisser un pourboire à ton serveur de restaurant, à la femme de chambre, au guide touristique et au chauffeur de taxi.

En Israël, les gens donnent généralement entre 10 et 12 % de pourboire aux serveurs et aux barmans; 15 % si le service est vraiment bon.

Même si le pourboire à Cuba n’est pas aussi habituel qu’en Europe, donner de l’argent au personnel de l’accueil lorsque tu as bénéficié d’un bon service est très bien vu et accepté. Bien que le pourboire reste à ton entière discrétion, dans les restaurants il est de coutume de laisser entre 10 et 15 % de la facture sauf si le service est inclus.

Les pourboires en Thaïlande sont appréciés. Mais donnes le directement à ton serveur ou à ton guide touristique pour t’assurer qu’il ne tombe pas dans d’autres poches.

Bien que la plupart des chauffeurs de taxi ne s’attendent pas à recevoir un pourboire, beaucoup d’entre eux vont arrondir le prix au baht le plus proche.

En Australie les pourboires sont acceptés  mais ils ne s’imposent pas toujours. Au restaurant, le prix affiché doit inclure les taxes et les frais de service, ce qui réduit la nécessité d’arrondir la somme lorsque tu veux laisser un pourboire.

Si tu es logé à l’hôtel, il n’est pas nécessaire de laisser un pourboire au concierge ou au personnel de la réception.  Mais tu devrais songer à donner quelques dollars si on t’aide à transporter tes bagages, mais également pour la femme de chambre.

Lorsque les pourboires ne sont pas nécessaires

Au Danemark, par exemple, pas de pourboire pour les chauffeurs de taxi, les porteurs et les barmans.

En Suisse les lois fédérales stipulent que tous les frais de service doivent être inclus dans les prix annoncés, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de donner un pourboire. Mais on ne peut pas dire, vu les salaires pratiqués en Suisse, qu’ici le personnel attend après ton pourboire pour bien vivre…

Exceptions culturelles

Bien que de nombreux pays européens n’aient pas de culture du pourboire, la Grèce, la République tchèque, l’Espagne, l’Italie et quelques autres pays font exception.

En Grèce, lors d’un repas au restaurant, ou en prenant un taxi, un pourboire de 5 à 10 % en fonction du service est très apprécié. Il est aussi bien vu de donner quelques euros à ta femme de chambre à l’hôtel et à ton guide touristique.

Après il n’y a vraiment pas de règles, sauf dans les pays où laisser un pourboire serait une offense et pour ceux dont le pourboire constitue le salaire du mois pour nourrir la famille.

Personnellement je laisse systématiquement un pourboire aux serveurs (sauf si je tombe sur quelqu’un d’incompétent ou de très désagréable), aux porteurs.

Mais je laisse surtout aux femmes de chambre dans les hôtels, car elles n’ont pas le boulot le plus facile et que c’est toujours agréable d’avoir une chambre nickel…

Si tu as aimé cet article tu devrais apprécier Conseils et astuces pour un voyage léger.

Laisser un commentaire